Analyse, Non classé

Quelle est la perception des médecins concernant les services pharmaceutiques offerts aux patients en soins primaires ?

Truong H, Kroehl ME, Lewis C, Pettigrew R, Bennett M, Saseen JJ, Trinkley KE. Clinical pharmacists in primary care: Provider satisfaction and perceived impact on quality of care provided. SAGE Open Med. 2017 Jun 13;5:2050312117713911.

Ce que cette étude nous apprend :

  • Étude transversale sous forme de sondage en ligne auprès de médecins pratiquant en soins primaires aux États-Unis.
  • Échantillon de 144 médecins sondés.
  • Cette étude dresse un portrait de la collaboration médecin/pharmacien en centre de soins primaires et évalue la satisfaction des médecins et leur perception face aux services pharmaceutiques reçus dans leur milieu de pratique.
  • Un questionnaire de 24 items à choix multiples, notés de 1 à 6, évalue le niveau d’accord des médecins dans 4 domaines : caractéristiques démographiques et cliniques du lieu d’exercice, types de services pharmaceutiques offerts, perception de l’impact de ces services et satisfaction par rapport à ces services.
  • 82% des médecins ayant répondu au sondage travaillent avec un ou deux pharmaciens dans leur centre de soins.
  • Le score moyen global de la perception des médecins concernant l’impact des services pharmaceutiques sur la qualité des soins aux patients était de 5,5/6 (SD = 0,72).
  • Les médecins étaient fortement d’accord que la qualité des soins s’améliorait avec l’implication d’un pharmacien: score de 5,5/6 (SD = 0,74), que les pharmaciens amélioraient la qualité des décisions reliées à l’usage des médicaments : score de 5,5/6 (SD = 0,84) et que les pharmaciens jouaient un rôle important dans la gestion de la thérapie médicamenteuse : score 5,5/6 (SD = 0,79).
  • La satisfaction globale des médecins concernant les services pharmaceutiques étaient de 5,5/6 (SD = 0,79).
  • Les médecins étaient satisfaits des recommandations du pharmacien : score de 5,6/6 (SD = 0,67).
  • Les médecins étaient fortement en accord que leur charge de travail n’était pas augmentée par la présence du pharmacien : score 5,5/6 (SD = 0,77).

Ce que nous savions déjà :

Ce qu’on se pose comme question :

    • La tendance à l’acquiescement se retrouve souvent dans les questionnaires de satisfaction. Cela a-t-il été le cas et entraîné un biais dans cette enquête ?
  • Ces données peuvent-elles être transposables ailleurs dans le monde ?

Ce que vous pouvez notamment faire :

  • Encourager le travail multidisciplinaire.
  • Diffuser les informations aux autres professionnels de santé.

Auteurs : Perrine Scherrer, Kristina Bourdeau

Création : 25 avril 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s