Analyse, Non classé

Pharmaciens communautaires et programme ProFiL : Optimisation de la prise en charge des patients insuffisants rénaux chroniques ?

Lalonde L, Quintana-Bárcena P, Lord A, Bell R, Clément V, Daigneault AM, Legris MÈ, Letendre S, Mouchbahani M, Jouini G, Azar J, Martin É, Berbiche D, Beaulieu S, Beaunoyer S, Bertin É, Bouvrette M, Charbonneau-Séguin N, Desrochers JF, Desforges K, Dumoulin-Charette A, Dupuis S, El Bouchikhi M, Forget R, Guay M, Lemieux JP, Morin-Bélanger C, Noël I, Ricard S, Sauvé P, Ste-Marie Paradis F. Community Pharmacist Training-and-Communication Network and Drug-Related Problems in Patients With CKD: A Multicenter, Cluster-Randomized, Controlled Trial. Am J Kidney Dis. 2017 Jun 26.

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude contrôlée randomisée réalisée dans 207 pharmacies communautaires du Québec, Canada.
  • Échantillon de 442 patients impliquant 494 pharmaciens communautaires entre novembre 2010 et octobre 2012. L’intervention du pharmacien a duré 12 mois.
  • Les patients ont été recrutés dans 6 cliniques d’insuffisance rénale chronique au Québec. Ils ont ensuite été jumelés aléatoirement à un pharmacien communautaire du groupe ProFil (Programme de Formation et de Liaison) ou un pharmacien du groupe contrôle (ne recevant pas la formation ProFil).
  • ProFil est un programme de formation/communication en ligne, destiné aux pharmaciens communautaires, conçu pour faciliter la gestion de la pharmacothérapie des patients insuffisants rénaux chroniques. Les pharmaciens du groupe ProFil ont préalablement bénéficié d’une formation interactive sur le web de 90 minutes sur l’utilisation des médicaments en insuffisance rénale chronique. Ils ont également reçu un guide clinique, les résumés cliniques de leurs patients (une liste des problèmes de santé, le taux de filtration glomérulaire et une liste des médicaments), incluant l’information sur leur fonction rénale, et un accès à un service de consultation avec les pharmaciens spécialisés exerçant en clinique d’insuffisance rénale.
  • Tous les patients ont bénéficié d’un suivi pharmaceutique. L’impact du programme ProFil est analysé à partir d’une évaluation faite au début de l’étude (T0)  puis après un an de suivi (T12) et porte sur l’évaluation des problèmes reliés aux médicaments et aux laboratoires (taux de filtration glomérulaire, pression artérielle systolique et diastolique, LDL et HbA1c) en utilisant l’outil PAIR (Pharmacotherapy Assessment in Chronic Renal Disease). Les connaissances et compétences cliniques des pharmaciens ont également été évaluées aux deux temps.
  • Le nombre moyen de problèmes reliés à la pharmacothérapie par patient est passé de 2,16 au T0 à 1,60 à T12 pour le groupe ProFil et de 1,70 à 1,62 pour le groupe contrôle. La proportion de la réduction du nombre de problèmes reliés aux médicaments grâce au programme ProFil est de 15%.
  • Au total, les pharmaciens du groupe intervention ont réalisé 61 opinions pharmaceutiques et le groupe contrôle en a effectué 3 (p<0,001). On ne note cependant pas de différence significative dans le nombre de refus de dispenser un médicament par les pharmaciens.
  • Les connaissances et compétences cliniques des pharmaciens sont plus élevées dans le groupe ProFil à T12, avec un écart de 6,5% entre les deux groupes sur le score obtenu moyen au test. Cet écart n’est cependant pas significatif.
  • Aucune différence significative n’a été observée dans les laboratoires des patients (débit de filtration glomérulaire, pression artérielle, LDL, cholestérol et HbA1c).

Ce que nous savions déjà

  • Les rôles et les retombées du pharmacien dans la prise en charge des patients en insuffisance rénale sont bien documentés. D’autres études décrivant des interventions du pharmacien qui ont permis de réduire le nombre de problèmes reliés à la pharmacothérapie ont été publiées PMID23849005PMID26490822
  • Une autre étude évalue l’implantation du programme ProFil en pharmacie PMID18802782
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie et la fiche synthèse sur l’insuffisance rénale.

Ce qu’on se pose comme question

  • Quel est l’impact économique du programme ProFil?
  • Les résultats observés sont-ils maintenus à long terme (p. ex. 2 ans après avoir eu la formation en ligne) ?
  • Quel est le niveau de satisfaction des patients et des pharmaciens sur le programme ?
  • Plusieurs sessions de formation seraient-elles davantage bénéfiques pour les patients ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • S’assurer de connaître la fonction rénale de ses patients.
  • Bien évaluer la pharmacothérapie des patients ayant une insuffisance rénale.
  • Ne pas hésiter à faire des opinions pharmaceutiques au médecin lorsque pertinent.
  • Renforcer le dialogue pharmacien hospitalier / pharmacien communautaire.

Auteur : Sarah Pelletier

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s