Hypertension artérielle dans l’insuffisance rénale chronique

Gallagher H, de Lusignan S, Harris K, Cates C. Quality-improvement strategies for the management of hypertension in chronic kidney disease in primary care: a systematic review. Br J Gen Pract. 2010 Jun;60(575):e258-65. Review. PubMed PMID: 20529489; PubMed Central PMCID: PMC2880767.

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue systématique et méta-analyse visant à évaluer l’impact de l’amélioration de la qualité des interventions pour réduire la pression artérielle systolique chez les patients atteints d’une maladie rénale chronique, pour réduire les risques cardiovasculaires et ralentir la progression de la maladie rénale.
  • Elle a inclus des études de différents pays.
  • La stratégie de recherche utilisée pour cette revue systématique a été développée en collaboration avec the Cochrane Effective Practice and Organisation of Care Group (EPOC) au Canada, et the Cochrane Renal Group en Australie. Les articles ont été recherchés sur leurs propres bases de données.  La stratégie a été la suivante: (hypertens* or antihypertens* or blood pressure or systolic BP or CVD or cardiovascular) and (kidney* or renal or nephrol* or CKD or glomerular filtration rate or GFR or eGFR or creatinine). La recherche a été effectuée par deux experts indépendants. Une méta-analyse a été conduite lorsque possible.
  • Neuf articles ont été inclus dans cette revue systématique sur les 69 préalablement identifiés: trois études randomisées contrôlées, une étude observationnelle, cinq articles de type commentaire.
  • La méta-analyse réalisée à partir des résultats des études randomisées contrôlées a rapporté une réduction significative de la pression artérielle systolique (PAs) grâce aux interventions: -10.59 (95% CI; –15.83 à –5.34). Une étude observationnelle (non randomisée, contrôlée) a aussi montré une réduction significative de la PAs: –9.30 mmHg  (95% CI; –15.59 à –3.01) (p=0,004)
  • Une étude conduite chez des diabétiques insuffisant rénaux a montré une tendance à une amélioration du taux d’HbA1c mais pas de la pression artérielle ou de la fonction rénale (pas d’analyse statistique).

Ce que nous savions déjà 

  • Le rôle du pharmacien dans la prise en charge de l’hypertension  est bien décrit dans la littérature. Les interventions pharmaceutiques permettent d’améliorer le contrôle de la pression artérielle et de limiter ainsi la progression de l’insuffisance rénale.
  • Par exemple:
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie et la fiche synthèse « Hypertension artérielle ».

Ce qu’on se pose comme question

Ce que vous pouvez notamment faire

Auteur Mylène Breton

Relecteur 

Création 30 avril 2015

Publication 13 mai 2015

 

Quelle est l’implication des pharmaciens dans la recherche évaluative?

Awaisu A, Alsalimy N. Pharmacists’ involvement in and attitudes toward pharmacy practice research: A systematic review of the literature. Res Social Adm Pharm. 2014 Dec 31. 

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue systématique qui vise à résumer et interpréter le point de vue et le comportement des pharmaciens en ce qui concerne leur implication dans la recherche en pratique pharmaceutique, ainsi que les barrières et les éléments facilitant la recherche en pratique pharmaceutique.
  • Revue incluant des études portant sur des pharmaciens communautaires, hospitaliers ou de centres de soins primaires.
  • La recherche a été réalisée à partir des bases de données électroniques MEDLINE, PubMed, EBSCO, ScienceDirect, ProQuest, et Google Scholar. Une recherche manuelle a été réalisée en complément à partir de la bibliographie des articles identifiés. La stratégie de recherche a inclus les termes MeSH et textes suivants: « pharmacist », « pharmacy », « research », « clinical research », « pharmacy practice and clinical research », « evidence-based practice », « attitude », « view », « perception », « opinion », « barriers », « involvement », « motivation », « willingness », « survey », « questionnaire », « qualitative », « focus group » et « interview ». Deux auteurs ont évalué de manière indépendante l’éligibilité des articles identifiés. Les désaccords ont été résolus par discussion et consensus entre les deux auteurs. Ils ont ensuite évalué la qualité méthodologique, la robustesse des résultats, et la validité interne et externe.
  • 15 études ont été incluses sur 608 études identifiées (5 études au Royaume-Uni, 3 études en Australie, 3 études au Canada).
  • La proportion de pharmaciens ayant déjà été impliqués dans une étude de recherche en pratique pharmaceutique a évolué au fil du temps: moins de 9% des pharmaciens d’après deux études publiées entre 1990 et 1999; puis 43%, 70%, et 33% des pharmaciens d’après trois études publiées entre 2000 et 2009 puis plus de 50% des pharmaciens d’après 3 études publiées entre 2010 et 2014.
  • Entre 1990 et 1999, moins de 50% des pharmaciens considéraient que la recherche en pratique comme une priorité (une étude) et 70-85% des pharmaciens s’accordaient à dire que la recherche axée sur la pratique est importante. Entre 2010 et 2014, l’ensemble des pharmaciens ayant répondu aux enquêtes (6 études) s’accordaient sur l’importance de faire de la recherche axée sur la pratique, et qu’elle faisait partie de leurs responsabilités.
  • 77% des pharmaciens ayant déjà fait de la recherche ont montré une volonté de s’impliquer versus 34% des pharmaciens n’ayant jamais participé d’après une étude publiée entre 2000-2009. La proportion de pharmaciens volontaires varie entre 40% et 84% pour la période 2010-2014.
  • 51% des pharmaciens sondés considèrent être assez formés pour conduire une recherche (1 étude, période 2010-2014).
  • Plus de 70% des pharmaciens hospitaliers au Qatar sont confiants pour conduire ce type de recherche (1 étude, période 2010-2014).
  • 50% et 80% des pharmaciens communautaires sont intéressés pour s’impliquer dans un réseau sur la recherche en pratique pharmaceutique (2 études, période 2010-2014).

Ce que l’on sait déjà

  • Au fil du temps l’intérêt des pharmaciens et leur implication dans la recherche évaluative et la recherche sur la pratique a évolué. De nombreuses études visent à évaluer les pratiques mais il en existe peu qui portent sur le rôle et les retombées du pharmaciens dans la recherche même.
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie et la fiche synthèse « Recherche évaluative« 

Ce que l’on se pose comme question

  • Comment se définit l’implication du pharmacien dans le recherche évaluative?
  • Comment est définie la recherche en pratique pharmaceutique d’une étude à une autre?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir à l’évaluation de la qualité des études publiées pour améliorer la solidité des résultats.
  • Participer à des réseaux, des groupes de travail pour partager les connaissances dans le domaine de la recherche évaluative pour continuer à la développer.

Auteur Mylene Breton

Relecteur 

Création 29 mai 2015

Publication 2 septembre 2015

Nouveautés sur le site Impact Pharmacie !

Pour rappel, le site Impact Pharmacie, visant à mettre en valeur les rôles et les retombées des pharmaciens au travers des études scientifiques, a été lancé en octobre 2013. La phase I, durant laquelle plus d’un millier d’articles publiés entre 1990 et 2013 ont été répertoriés, a été achevée en octobre 2014. La phase II, actuellement en cours, a été débutée en novembre 2014.

L’objectif de cette phase II était de mettre à jour les données disponibles sur les rôles et les retombées des pharmaciens en ajoutant les derniers articles publiés depuis 2013.

Suite à quelques suggestions et remarques du lectorat, la création d’une nouvelle version du site a été associée à cette mise à jour. Plusieurs changements majeurs ont été apportés :

  • Vous pouvez désormais effectuer des recherches par mots-clés en haut à droite. Cette recherche peut être précisée par l’utilisation de filtres en cliquant sur recherche avancée (recherche selon pays, date de publication, devis, marqueurs, temps de l’étude)
  • La structure des pages synthèses a évolué. Pour faciliter votre navigation dans la page, l’ensemble des sections (six)  est présenté sous forme de menu déroulant. On y retrouve :
    • Les sections « Sélection des données », « Lignes directrices », « Enquêtes sur les pratiques » (anciennement « pratique au Canada »), « Autres références » (anciennement « références »), « Collaborateurs ».
    • La section « Aperçu des données » qui résume l’aspect quantitatif et qualitatif de la revue documentaire avec notamment un affichage graphique. Elle contient aussi les études impliquées dans les croisements avec d’autres thèmes (programmes, affections ou activités) et les activités « supplémentaires » décrite dans les études mais qui ne font pas partie du vocabulaire contrôlé défini pour le projet.
    • La section « Indicateurs » se divise en « Indicateurs de retombées » (anciennement « Description des retombées du pharmacien ») et « Indicateurs descriptifs » (anciennement « Description du rôle du pharmacien »). La classification des indicateurs reste la même. Les activités décrites dans l’étude se retrouvent désormais dans la section « Aperçu des données ».
  • Afin de vous rendre la consultation plus agréable, l’aspect esthétique a aussi été amélioré (couleurs du site, couleurs des liens, des émoticônes pour les indicateurs de retombées, possibilité de lire le titre de l’article en laissant le curseur de la souris sur les PMID…)

Nous espérons que toutes ces modifications vous plairont et vous donneront le goût de consulter Impact Pharmacie!

Un grand merci aux étudiants qui ont travaillé fort tout l’été: Maxime Bergeron, Emilie Mégrourèche, Émile Demers, Mylène Breton, Dorine Fournier et Jean-François Bussières, chercheur.

2015_equipe_IP

Auteur: Mylène Breton

Relecteur: Jean-François Bussières

Création: 27 août 2015

Publication: 28 août 2015

Une petite pause le temps d’un été

Le blogue « Le pharmacien est incontournable » prend sa pause estivale.

Ce blogue c’est déjà 60 billets publiés dont 43 analyses et critiques d’articles sur le rôle et les retombées des activités des pharmaciens.

Rendez-vous le 26 Août pour de nouveaux billets publiés chaque mercredi!

Un grand merci pour votre fidélité! Et n’hésitez pas à en parler autour de vous. L’abonnement pour suivre « Le pharmacien est incontournable » est gratuit!

Auteur: Mylène Breton

Création: 29 juin 2015

Publication: 1er juillet 2015

Quels sont les effets des interventions pharmaceutiques sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires ? (2)

Santschi V, Chiolero A, Paradis G, Colosimo AL, Burnand B. Pharmacist interventions to improve cardiovascular disease risk factors in diabetes: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Diabetes Care. 2012 Dec;35(12):2706-17. Review. PubMed PMID: 23173140; PubMed Central PMCID: PMC3507563

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue systématique et méta-analyse dont l’objectif est d’évaluer les retombées des interventions pharmaceutiques sur les facteurs de risques cardiovasculaire, chez les patients atteints de diabète.
  • Elle complète la revue systématique et méta-analyse (Santschi V, Chiolero A, Burnand B, Colosimo AL, Paradis G. Impact of pharmacist care in the management of cardiovascular disease risk factors: a systematic review and meta-analysis of randomized trials. Arch Intern Med. 2011 Sep 12;171(16):1441-53. doi: 10.1001/archinternmed.2011.399. Review. PubMed PMID: 21911628) ayant fait l’objet du blogue de la semaine passée.
  • Elle a été réalisée à partir des bases de données électroniques suivantes MEDLINE via PubMed, EMBASE, CINAHL, the Cochrane Central Register of Controlled Trials. La stratégie de recherche a été créée pour une recherche sur PubMed puis adaptée pour les autres bases de données: (“Cardiovascular Diseases,” “Dyslipidemias,” “Diabetes Mellitus,” “Smoking,” “Overweight”) and pharmacist related terms (“Pharmacists,” “Pharmaceutical Services,” “Pharmacy Service, Hospital,” “Pharmacies,” “Pharmacy”). Cette recherche a été complétée par une analyse de la bibliographie des articles identifiés.
    Deux auteurs ont analysé les titres et résumés de manière indépendante puis l’éligibilité des articles. Les désaccords ont été résolus par discussion. La qualité des articles a été évaluée grâce à l’outil the Cochrane Risk of bias Tool.
  • 15 articles (études randomisées contrôlées) ont été inclus sur les 14 035 articles identifiés.
  • Les études ont été menées dans des cliniques ambulatoires (11) ou dans des pharmacies communautaires (4), par un pharmacien seul (8) ou en collaboration avec d’autres professionnels de santé (7).
  • 7 études sur 12 rapportent une réduction significative de la pression artérielle (PA) systolique. Différence obtenue sur les résultats poolés des 12 études = – 6,2 mmHg [95% CI; -7,8 à-4,6], p<0.001.
  • 3 études sur 9 rapportent une réduction significative de la PA diastolique.  Différence obtenue sur les résultats poolés des 9 études = – 4,5 mmHg [95% CI; -6,2 à -2,8], p<0.001.
  • 2 études sur 8 ramènent une amélioration significative du taux de cholestérol total. Différence obtenue sur les résultats poolés des 8 études = -15.2 mg/dL [95% CI; -4.7 ; -5.7], p=0.002.
  • 5 études sur 9 études ramènent une amélioration significative du taux de LDL-c. Différence obtenue sur les résultats poolés des 9 études = -11.7 mg/dL [95% CI; -15.8 ; -7.6], p<0,001.
  • Aucune étude sur 6 ne ramène d’amélioration significative du taux de HDL-c. Différence obtenue à partir des résultats poolés des 6 études: 0.2 mg/dL [95% CI; -1.9 ; 2.36], p=0.846.
  • 2 études sur 5 études ramène une amélioration significative de l’IMC : -0.9 kg/m2 [-1.7 ; -0.1], p = 0.026.
  • La diminution de la pression artérielle est significative dans le cas de soins menés par le pharmacien seul ou en équipe. Mais il existe une tendance à une réduction supérieure pour les soins menés par le pharmacien : -8.1 mmHg [-12.3 ; -3.7] vs. collaboration en équipe : -5.7 mmHg [-7.7 ; -3.7].
  • Analyse de sensibilité: la diminution de la pression artérielle reste significative après retrait des résultats des études de petite taille échantillonnale (6 études, -5.7 mmHg [-7.8 ; -3.6], p?), ou de mauvaise qualité (7 études, -5.6 mmHg [-8,2 ; -2,9] p?).
  • La glycémie ou le taux d’hémoglobine glyquée ne font pas partie des paramètres mesurés dans cet article car ne sont pas considérés comme des facteurs de risque classiques.

Ce que nous savions déjà

Ce qu’on se pose comme question

  • Dans le calcul du risque cardiovasculaire avec le score de Framingham, le diabète est pris en considération. Le suivi  de cette maladie est réalisé par la mesure de la glycémie et de l’hémoglobine glyquée. Fallait-il vraiment exclure ces taux des résultats de l’étude?
  • Comment se sont déroulées les interventions plus précisément ?
  • Les interventions ont-elles eu un effet à long terme?

Ce que vous pouvez notamment faire 

  • Comparer les retombées des interventions réalisées par le pharmacien seul ou en équipe pluridisciplinaire.
  • Essayer d’identifier si certaines interventions se démarquent quant à leur impact dans la gestion des facteurs de risque cardiovasculaires.
  • Evaluer les retombées des interventions à long terme.

Auteur Mylène Breton

Relecteur

Création 4 mai 2015

Publication 6 mai 2015

Quels sont les effets des interventions pharmaceutiques sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires? (1)

Santschi V, Chiolero A, Burnand B, Colosimo AL, Paradis G. Impact of pharmacist care in the management of cardiovascular disease risk factors: a systematic review and meta-analysis of randomized trials. Arch Intern Med. 2011 Sep 12;171(16):1441-53. doi: 10.1001/archinternmed.2011.399. Review. PubMed PMID: 21911628

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue systématique et méta-analyse visant à déterminer l’impact des soins pharmaceutiques dans la gestion des facteurs de risques cardiovasculaires (à l’exception du diabète).
  • Revue ayant inclu des études se déroulant à l’hôpital, en clinique ou en pharmacie communautaire, et dans différents pays.
  • La revue systématique a été réalisée en collaboration avec un bibliothécaire médical à partir des bases de données MEDLINE via PubMed, EMBASE, CINAHL, et the Cochrane Central Register of Controlled Trials for randomized controlled trials (RCTs). La stratégie de recherche a été construite pour une recherche sur PubMed puis a ensuite été adaptée pour les autres bases de données. Elle a inclu des termes MeSH et mots liés aux maladies cardiovasculaires (Cardiovascular Diseases, Dyslipidemias, Diabetes Mellitus, Smoking, and Overweight) et au pharmacien (Pharmacists, Pharmaceutical Services, Pharmacy Service, Hospital, Pharmacies, and Pharmacy). Cette recherche électronique a été complétée par une recherche manuelle dans la bibliographie des articles identifiés.
    Deux auteurs ont analysé les titres, résumés et articles en entier indépendamment l’un de l’autre pour évaluer l’éligibilité. Ils ont extrait les données et analysé le risque de biais des études grâce à l’outil Cochrane Risk of bias. Tout désaccord a été résolu par discussion et consensus. Les analyses statistiques ont été conduites selon les recommandations de Cochrane Handbook for Systematic Reviews of Interventions et de la méthode PRISMA.
  • 30 articles (études randomisées contrôlées) inclus sur 11 255 articles identifiés par la recherche.
  • 19 études ont évalué la mesure de la pression artérielle (PA) et ont rapporté, pour la majorité d’entre elles, une diminution significative. En poolant les données, la différence pour la PA systolique a été de –8.05 mmHg [95% CI, –10.20 à –5.91], p< 0.001 et pour la PA diastolique: –3.78 mmHg [95% IC, –5.30 à –2.25], p< 0.001.
  • 6 études, sur les 9 études mesurant le taux de cholestérol total, rapportent une réduction significative de ce taux. En combinant les données, la différence est de: −17.4 mg/L [95% CI, −25.5 à −9.2], p< 0.001.
  • 4 études, sur les 7 études mesurant le taux de LDLc, rapportent une réduction significative de ce taux. En combinant les données, la différence est de: −13.4 mg/L [95% CI, −23.0 à −3.8], p=0.006.
  • 2 études mesurent le tabagisme et rapportent une réduction significative avec un risque relatif de 0.77 [95% CI, 0.67 à 0.89], p=0.001.
  • Les types d’interventions recensées dans les études ont été : éducation (26 études), suivi des patients (9 études), évaluation et gestion du traitement (22 études), transmissions et recommandations aux professionnels de santé (24 études), suivi des facteurs de risque cardiovasculaires (12 études)
  • Une analyse de sensibilité a révélée des résultats similaires en ce qui concerne la PA. En excluant les études de petite taille échantillonnale (7 études), la méta-analyse a rapporté une réduction significative de la PA systolique de – 7.3 mmHg [95%CI, −9.6 à −5.0], et de la PA diastolique: −2.5 mmHg [95% CI, −3.8 à−1.2]). Et en n’incluant que les données des études de bonne qualité (8 études), la méta-analyse a rapporté une réduction de la PA systolique de −7.8 mmHg [95% CI, −9.6 à −6.0], et de la PA diastolique de −3.8 mmHg [95% CI, −5.3 à −2.3].

Ce que nous savions déjà

Ce qu’on se pose comme question

  • Certaines interventions pharmaceutiques sont-elles plus efficaces que d’autres pour la gestion des risques cardiovasculaires? et quelles sont-elles alors?
  • L’inclusion des résultats des études non publiées aurait-elle engendré des résultats et conclusions différents ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir à la possibilité d’évaluer l’impact de chacune des interventions indépendamment l’une de l’autre afin de voir si l’une d’elles est plus efficace.
  • Réfléchir au moyen d’améliorer les interventions afin de les rendre les plus efficientes possibles.
  • Comparer vos indicateurs à ceux rencontrés dans la littératures pour ajuster vos interventions si besoin et améliorer vos pratiques.

Auteur Mylène Breton

Création 30 mars 2015

Publication 29 avril 2015

Auto-contrôle et interventions pharmaceutiques non pharmacologiques: quels retentissements sur la pression artérielle?

Glynn LG, Murphy AW, Smith SM, Schroeder K, Fahey T. Self-monitoring and other non-pharmacological interventions to improve the management of hypertension in primary care: a systematic review. Br J Gen Pract. 2010 Dec;60(581):e476-88. Review. PubMed PMID: 21144192; PubMed Central PMCID: PMC2991764.

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue systématique et méta-analyse dont l’objectif a été de déterminer les retombées des interventions visant à améliorer le contrôle de la pression artérielle chez les patients atteints d’hypertension artérielle.
  • Cette revue de littérature a été réalisée à partir des bases de données Cochrane Controlled Trials Register, Medline et Embase. Deux auteurs ont évalué indépendamment les titres et résumés obtenus à partir de la recherche. Les désaccords ont été résolus par discussion et le verdict final a été donné par deux auteurs supplémentaires.
  • 72 études randomisées contrôlées incluses sur 9 531 études identifiées.
  • Dans le cas de l’auto-contrôle: réduction significative de la pression artérielle (PA) systolique: –2.5 mmHg [95% CI = –3.7 à –1.3 mmHg] (12 études), réduction de la PA diastolique: –1.8 mmHg [95% CI = –2.4 à –1.2 mmHg] (14 études) et pas d’amélioration significative du contrôle de la PA : OR 1.0, [95% CI = 0.8 à 1.2] (6 études)
  • Dans le cas d’interventions de type éducation des patients: 11 études ramènent une différence significative pour la PA systolique et 13 études ramènent aussi une différence significative pour la PA  diastolique mais résultats trop hétérogènes pour les combiner. Amélioration significative du contrôle de la PA : OR=0.83 [95% CI = 0.75 à 0.91]
  • Dans le cas d’interventions de type éducation des médecins: pas de diminution significative de la PA systolique (–2.0 mmHg [95% CI = –3.5 à 0,6 mmHg] p<0,05, résultats hétérogènes), ou PA diastolique (–0.4 mmHg [95% CI = –1.1 à 0.3 mmHg]).
  • Dans le cas d’interventions de type soins conduits par un pharmacien ou une infirmière: différence significative dans la majorité des études. Mais résultats trop hétérogènes pour les combiner.

Ce que nous savions déjà 

Ce qu’on se pose comme question  

  • Peut-on comparer les résultats obtenus avec différentes interventions pour mettre en évidence celle(s) qui semblerai(en)t être la (les) plus efficace(s)?
  • Comment inclure des études aux résultats moins hétérogènes et permettre de réaliser la méta-analyse?
  • Y aurait-il des différences quant aux résultats si l’évaluation ne porter que sur une population homogène de patients avec une PA non contrôlée versus une population hétérogène de patients avec une PA contrôlée et non contrôlée ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Continuer à éduquer les patients, et à les sensibiliser sur l’importance de l’auto-contrôle.
  • Instaurer des consultations pharmaceutiques au cours ou à la sortie de l’hospitalisation ou à l’officine pour favoriser l’éducation.
  • Evaluer les retombées spécifiques des adaptations ou modifications de traitement suggérées par le pharmacien.

Auteurs Mylène Breton

Relecteur 

Création 30 mars 2015

Publication 22 avril 2015

Quelles sont les retombées des soins pharmaceutiques dans la prise en charge des patients âgés?

Lee JK, Slack MK, Martin J, Ehrman C, Chisholm-Burns M. Geriatric patient care by U.S. pharmacists in healthcare teams: systematic review and meta-analyses. J Am Geriatr Soc. 2013 Jul;61(7):1119-27.  Epub 2013 Jun 24. Review. PubMed PMID: 23796001.

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue systématique et méta-analyse dont l’objectif a été d’évaluer les effets des soins pharmaceutiques en gériatrie.
  • Revue qui n’a inclus que des études se déroulant aux Etats-Unis.
  • Réalisée à partir d’une base de données préexistante1 d’études publiées jusqu’en janvier 2009. Puis complétée par une autre recherche jusqu’en juillet 2012 en utilisant les bases de données NLM PubMed/MEDLINE, Ovid/MEDLINE, ABI/INFORM, Health Business Fulltext Elite, Academic Search Complete, International Pharmaceutical Abstracts , PsycINFO, Cochrane Database of Systematic Reviews, et Clinical-Trials.gov
  • Stratégie de recherche incluant les mots clés suivants: « older adults », « elderly », « senior », « frail », « aged elderly » et « aged » en plus du vocabulaire contrôlé de MEDLINE. La bibliographie des revues et méta-analyses a aussi fait l’objet d’une analyse pour identifier de potentiels articles oubliés.
  • Revue menée par un pharmacien expert en pratique gériatrique. Deux réviseurs ont analysé les articles et évalué l’éligibilité de manière indépendante puis se sont réunis pour consolider les données et statuer par consensus sur les différences.
  • La méta-analyse a été effectuée à l’aide du logiciel Comprehensive Meta analysis Program (Biostat, Englewood, NJ). Les données ont été analysées pour quatre catégories d’indicateurs : thérapeutique (p.ex mortalité, pression artérielle, INR), sécurité (p.ex. chutes, effets indésirables), hospitalisation (p.ex. nombre d’hospitalisation, durée) et observance.
  • 20 articles inclus sur 1431 articles identifiés par la recherche : 6 études randomisées contrôlées, 4 études de cohorte prospectives, 3 études de cohorte rétrospectives, 5 études pré-post, 2 études avant-après.
  • Avantage significatif des interventions et soins pharmaceutiques pour chaque catégorie d’indicateur :
    • Thérapeutique : SMD (Standardized mean difference) = -0,81 [95% CI : -0,94 à -0,67] ; -0,36 [95% CI : -0,54 à -0,17] après stratification ; p<0,001
    • Sécurité : SMD=-0,33 [95% CI : -0,44 à -0,22] ; p<0,00
    • Hospitalisation : SMD = -0,33 [95% CI : -0,44 à -0,23]; -0,41 [95% CI : -0,53 à -0,30] après stratification; p<0,001
    • Observance : SMD = -0,78 [95% CI : -0,97 à -0,59]; -0,36 [95% CI: -0,58 à -0,14] après stratification; p<0,001

Ce que nous savions déjà

Ce qu’on se pose comme question

  • L’inclusion de données d’études de la littérature grise dans la méta-analyse aurait-elle modifié les résultats et conclusions?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Évaluer la possibilité de mettre en place une présence pharmaceutique dans l’équipe médicale de gériatrie : création d’un poste ou réévaluation des besoins et des priorités pour une redistribution des activités pharmaceutiques.
  • Mesurer vos propres indicateurs et les comparer à ceux retrouvés dans la littérature.
  • Définir des axes d’amélioration et réfléchir aux changements à apporter s’il y a lieu.

1 créée pour une précédente revue systématique et méta-analyse (Chisholm-Burns MA, Kim Lee J, Spivey CA et al. US pharmacists’ effect as team members on patient care: Systematic review and meta-analyses. Med Care 2010;48:923–933). (blogue « Quels sont les effets de l’implication du pharmacien dans les soins directs au patient? »  publié le 8 avril 2015)

Auteur : Mylène Breton

Relecteur: Jean-François Bussières

Création : 11 mars 2015

Publication : 15 avril 2015

 

 

Quels sont les effets de l’implication du pharmacien dans les soins directs au patient?

Chisholm-Burns MA, Kim Lee J, Spivey CA, Slack M, Herrier RN, Hall-Lipsy E, Graff Zivin J, Abraham I, Palmer J, Martin JR, Kramer SS, Wunz T. US pharmacists’ effect as team members on patient care: systematic review and meta-analyses. Med  Care. 2010 Oct;48(10):923-33. Review. PubMed PMID: 20720510.

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue systématique et méta-analyse dont l’objectif est d’évaluer l’impact des soins pharmaceutiques en terme de traitement, de sécurité et de paramètres « humains ».
  • A inclus des études conduites aux Etats-Unis uniquement.
  • Réalisée d’après “Cochrane Handbook and Systematic Reviews in Health Care: Meta-analysis in Context.” Les bases de données suivantes ont été utilisées: NLM PubMed (1950); Ovid/MEDLINE ABI/ INFORM, Health Business Fulltext Elite, Academic Search Complete, International Pharmaceutical Abstracts (IPA), PsycINFO, Cochrane Database of Systematic Reviews, National Guideline Clearinghouse, Database of Abstracts of Reviews of Effects, ClinicalTrials.gov, LexisNexis Academic Universe, and Google Scholar. En complément, la recherche a aussi été faite dans la bibliographie des revues systématiques, méta-analyses et revues de littérature identifiées.
  • Deux équipes (composées d’un pharmacien et d’un expert en sciences sociales) ont évalué les articles identifiés divisés en deux groupes. Les données ont été extraites indépendamment par ces mêmes équipes. La méta-analyse a été conduite à partir des résultats des études randomisées contrôlées grâce au logiciel Comprehensive Meta-analysis Program (Biostat, Inc, Englewood, NJ)
  • 298 articles inclus sur les 56 573 articles identifiés, dont 81 études randomisées contrôlées.
  • Interventions pharmaceutiques favorables dans 50 études sur 59 concernant la pression artérielle. Différence significative entre les groupes « intervention » et « témoin »  pour la pression artérielle diastolique : SMD = – 0,31 (p=0,001) (13 études) et pour la pression artérielle systolique: SMD = -0,49 (p<0,001).
  • Interventions pharmaceutiques favorables dans 32 études sur 36 concernant la concentration d’HbA1c. Différence significative: SMD = -0,63 (p=0,005) entre les groupes « intervention » et « témoin »(6 études).
  • Interventions pharmaceutiques favorables dans 44 études sur 54 concernant le taux de LDLc. Réduction significative : SMD = -0,3 (p=0,01) entre les groupes « intervention » et « témoin »(8 études).
  • Interventions pharmaceutiques favorables dans 26 études sur 54 concernant l’observance. Différence significative entre les groupes « intervention » et « témoin » : SMD = -0,58 (p=0,001) (14 études)
  • Interventions pharmaceutiques favorables dans 20 études sur 35 concernant les connaissances du patient. Différence significative entre les groupes « intervention » et « témoin » : SMD = -1,14 (p=0,001) (6 études)
  • Interventions pharmaceutiques favorables dans 4 études sur 31; mixtes dans 12 études et sans effets dans 14 études quant à la qualité de vie. Différence significative entre les groupes « intervention » et « témoin » : SMD = -0,13(p=0,003) (5 études)
  • Interventions pharmaceutiques favorables dans 22 études sur 28 concernant la survenue d’événements indésirables. Différence significative entre les groupes « intervention » et « témoin » : OR=0,53, réduction de 47% (p=0,01) dans le groupe intervention par rapport au groupe contrôle.

Ce que nous savions déjà

Ce qu’on se pose comme question 

  • Les études incluses ont-elles une puissance suffisante (une taille échantillonnale assez grande) pour détecter une différence significative?
  • Comme pour de nombreuses revues systématiques, les résultats auraient-ils été différents si des études non publiées avaient été incluses?
  • Quelques détails descriptifs plus précis auraient-ils pu être ajoutés aux interventions rapportant des résultats bénéfiques?
  • Serait-il possible de refaire une revue systématique similaire, mais en favorisant l’association d’études présentant des interventions similaires donc comparables?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Évaluer les retombées de vos propres interventions en mesurant les mêmes indicateurs.
  • Pour garantir la puissance de l’étude, veiller à utiliser un échantillon de taille suffisamment grande, si possible.
  • Comparer vos résultats à ceux rapportés dans cette étude.
  • Partager vos propres expériences et donner des détails des stratégies de prise en charge, des interventions visant à améliorer ces résultats.

Auteurs : Mylène Breton

Création : 26 mars 2015

Publication : 08 avril 2015

Quel impact a le pharmacien dans la gestion du traitement par warfarine?

Saokaew S, Permsuwan U, Chaiyakunapruk N, Nathisuwan S, Sukonthasarn A. Effectiveness of pharmacist-participated warfarin therapy management: a systematic review and meta-analysis. J Thromb Haemost. 2010 Nov;8(11):2418-27.Review. PubMed PMID: 20831620.

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue et méta-analyse visant à comparer l’impact des pharmaciens dans la gestion du traitement par warfarine sur les événements hémorragiques et thrombo-emboliques par rapport aux soins classiques.
  • Inclusion d’études se déroulant dans plusieurs pays.
  • La revue systématique a été réalisée à partir des bases de données MEDLINE, SCOPUS, EMBASE, IPA, CINAHL, Cochrane CENTRAL, Thai Index Medicus et Thai Medical Index. La stratégie de recherche est basée sur l’utilisation de termes MeSH liés à « warfarin » and « pharmacists » et les mots clés  » warfarin », « anticoagulation » et « pharmacist ». Une recherche complémentaire dans la bibliographie des articles identifiés a également été réalisée.
  • La recherche a été conduite par deux auteurs de manière indépendante tout comme l’évaluation de la qualité des articles inclus. Cette évaluation a été réalisée à partir de la méthode Downs and Black’s pour l’ensemble des études et associée à l’utilisation de l’échelle Jadad pour les études contrôlées randomisées.
  • La méta-analyse a été réalisée en séparant les résultats des études contrôlées randomisées des autres études.
  • Les paramètres choisis pour l’analyse ont été les saignements associés à la warfarine, les événements thromboemboliques et la mortalité.
  • 24 articles inclus sur 661 articles identifiés par la recherche avec 5 études randomisées contrôlées, 9 études quasi-expérimentales, 10 études de cohorte.
  • Réduction significative des saignements de 49%  dans le groupe « intervention » versus le groupe contrôle pour un pool de quatre études randomisées contrôlées (RR=0.51 [95% CI, 0.28–0.94]) et de 29% pour les 19 autres études (RR= 0.71 [95%CI, 0.52–0.96] p= 0.028)
  • Diminution non significative des événements thrombo-emboliques  dans le groupe « intervention » versus le groupe « contrôle »  pour un pool de quatre études randomisées contrôlées (RR= 0.79 [95% CI, 0.33–1.93]; p = 0.61) et réduction significative de 63% pour 15 autres études (RR, 0.37  [95%CI, 0.26–0.53]; P < 0.001).
  • Diminution non significative de la mortalité toutes causes confondues dans le groupe « intervention » versus le groupe « contrôle » pour un pool de trois études randomisées contrôlées (RR= 0,93 [95% CI, 0,41-2,13] p=0,867) ainsi que pour un pool de quatre autres études de devis différents (RR= 0,85 [95% CI, 0,37-1,98] p=0,711)
  • Diminution non significative de la mortalité liée à la warfarine dans le groupe « intervention » versus le groupe « contrôle »  pour un pool de deux études randomisées contrôlées (RR= 0,65 [95% CI, 0,18-2,42] p=0,524) et réduction significative de 23%  pour 4 autres études (RR=0,77 [95% CI, 0,39-1,53] p=0,459).

Ce que nous savions déjà

Ce qu’on se pose comme question

  • Est-ce vraiment fiable de regrouper des résultats d’études présentant de grandes variabilités entre elles (p.ex. population, activités pharmaceutiques et interventions, soins habituels, système de santé, définition de « saignement »)?
  • L’inclusion d’études randomisées contrôlées présentant un suivi à plus long terme et une taille échantillonnale plus grande aurait-elle changé les résultats de la méta-analyse? Aurait-on mis en évidence une différence significative quant aux événements thrombo-emboliques et à la mortalité comme pour les études de devis différents (mais de moins bonne qualité) ?
  • L’ajout des études publiées dans les bases de données locales (auxquelles les auteurs n’avaient pas accès) aurait-il modifié les conclusions?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir aux stratégies et interventions pour améliorer la prise en charge des patients sous anticoagulant et diminuer les complications associées (p.ex. éducation thérapeutique, recommandation de dosage, évaluation de la pharmacothérapie du patient dans son ensemble pour les interactions par exemple)
  • Évaluer l’efficience de vos propres interventions: rechercher les données de la littérature pour comparer votre méthode d’intervention, vos indicateurs de résultats, les points à améliorer etc…

 Auteur  Mylène Breton

Relecteur Jean-François Bussières

Création 13 mars 2015

Publication 1er avril 2015