Retombées du pharmacien en immunisation pédiatrique

Haas-Gehres A, Sebastian S, Lamberjack K. Impact of pharmacist integration in a pediatric primary care clinic on vaccination errors: A retrospective review. J Am Pharm Assoc (2003). 2014 May 23:e260-e263

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude quasi randomisée contrôlée rétrospective au sein de deux cliniques pédiatriques de l’Ohio, ÉUA.
  • Échantillon de 900 patients de moins de 18 ans (respectivement 450 dans la clinique pédiatrique intervention et 450 dans la clinique pédiatrique contrôle), recrutés entre avril et juin 2011.
  • L’intervention pharmaceutique incluait une formation des soignants et des conseils aux patients afin d’assurer une utilisation adaptée des vaccins.
  • Aucune intervention pharmaceutique n’était réalisée dans la clinique pédiatrique contrôle.
  • L’intervention pharmaceutique est associée à une différence significative du taux d’erreurs de vaccination (0.28% dans la clinique avec intervention pharmaceutique et 2.7% dans la clinique contrôle, p=0.0021).
  • L’intervention pharmaceutique est associée à une différence significative du taux de doses de vaccin oubliées (46 visites avec au moins une dose de vaccin oubliée dans la clinique avec intervention pharmaceutique et 132 dans la clinique contrôle, p<0.0001).

 

Ce que nous savions déjà

  • Il existe peu de documentation sur le rôle et les retombées du pharmacien dans la prise en charge de l’immunisation pédiatrique.

 

Ce qu’on se pose comme question

  • Les résultats auraient ils étaient similaires avec une randomisation contrôlée, un lieu similaire d’étude?
  • Les résultats de l’étude auraient ils étaient similaires avec une étude prospective?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir à la mise en place structurée de soins pharmaceutiques en immunisation.
  • Partager davantage les stratégies de soins pharmaceutiques en immunisation pédiatrique.

Auteur (s): 

Jennifer Corny, Aurélie Guérin

Création: 25 juin 2014

Publication: 25 juin 2014

Soins pharmaceutiques en dialyse pédiatrique

El Borolossy R, El Wakeel L, El Hakim I, Badary O. Implementation of clinical pharmacy services in a pediatric dialysis unit. Pediatr Nephrol. 2014 Feb 16.

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude prospective randomisée contrôlée dans un service de néphrologie et de dialyse d’un hôpital pédiatrique universitaire, Caire, Égypte
  • Échantillon de 50 patients âgés entre 6 et 18 ans atteint d’une  maladie rénale en phase terminale sous dialyse pour plus de 12 mois, recrutés entre décembre 2011 et septembre 2012
  • 25 patients ont reçu l’intervention pharmaceutique et 25 patients ont constitué le groupe contrôle
  • L’intervention pharmaceutique incluait des soins pharmaceutiques trois fois par semaine. Les soins pharmaceutiques comprenaient un processus en cinq étapes, à savoir une collecte de données sur le patient (démographique, clinique, histoire médicamenteuse), une identification des problèmes reliés à la pharmacothérapie, le développement d’un plan de soins, des interventions pharmaceutiques incluant des recommandations aux prescripteurs, une éducation des patients  (information orale et écrite visant une meilleure compréhension de la pathologie et de la médication et  une meilleure observance), et une évaluation du plan de soins pharmaceutiques.
  • Aucune intervention pharmaceutique n’était réalisée dans le groupe contrôle
  • L’intervention pharmaceutique est associée à une identification de 74 problèmes reliés à la pharmacothérapie soit 0,329 problèmes par patient par mois
  • L’intervention pharmaceutique est associée à une amélioration significative de la pression systolique et diastolique (p=0,0001), du taux de phosphore sérique (p=0,006), du taux d’hormone parathyroïdienne (p=0,001)
  • L’intervention pharmaceutique est associée à une différence significative (p=0,0001) de la satisfaction des patients vis-à-vis de la prise en charge de la pathologie rénale

Ce que nous savions déjà

  • Le pharmacien impliqué auprès des patients insuffisants rénaux améliore significativement la pression artérielle systolique et diastolique des patients. Nous avons recensé au moins deux études indexées démontrant une diminution significative de la pression artérielle systolique et diastolique soit PMID21719712 PMID21709550 
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie, les fiches synthèses sur l’insuffisance rénale et la pédiatrie, l’affiche insuffisance rénale présentée au congrès de l’Association des Pharmaciens d’Établissements de Santé (APES)

Ce qu’on se pose comme question

  • L’intervention pharmaceutique incluait des soins pharmaceutiques trois fois par semaine mais quel était le nombre d’heure dédié aux soins pharmaceutiques, s’agissait-il de 3 jours entiers semaine ou seulement quelques heures trois fois par semaine ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir à la mise en place structurée de soins pharmaceutiques en pédiatrie et en insuffisance rénale
  • Partager davantage vos stratégies de soins pharmaceutiques
  • Partager davantage votre rôle et vos retombées en pédiatrie et en insuffisance rénale

Auteur (s): 

Aurélie Guérin

Création: 22 avril 2014

Publication: 23 avril 2014