Impact de l’intervention dirigée par un pharmacien sur le contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire médicaux pour la prévention primaire des maladies cardiovasculaires en médecine générale

Le blogue Impact Pharmacie présente périodiquement des résumés des articles clés mettant en valeur les rôles et les retombées du pharmacien et ses collaborateurs.

Type d’étude: Revue systématique et méta-analyse d’essais contrôlés randomisés

1604 articles ont été identifiés et 21 essais contrôlés randomisés ont été inclus dans l’analyse de cette revue. 

Recherche mise à jour le 27 mars 2019. 

Lieu : Pratiques de médecine générale

Objectif: Évaluer l’impact des interventions des pharmaciens en se concentrant sur les facteurs de risque médicaux impliqués dans la prévention primaire des événements cardiovasculaires en médecine générale.

Ce que l’on retient:

  • Les interventions des pharmaciens des études incluses étaient : éducation des patients, examen et conseil en matière de médicaments, évaluation physique, évaluation de l’observance, modification du mode de vie et gestion des médicaments tels que la prescription, l’ajustement, la surveillance et l’administration de la thérapie, et l’identification des problèmes liés aux médicaments.
  • L’effet de l’intervention d’un pharmacien sur la différence moyenne d’hémoglobine A1C était statistiquement significatif (différence de -0,76% ; IC : -0,37 à -1,15 ; P= 0,0001) comparativement aux soins usuels.
  • L’effet de l’intervention d’un pharmacien sur la différence moyenne de tension artérielle systolique et diastolique était statistiquement significatif (respectivement: différence de -9,33 mmHg ; IC : -13,36 à -5,30 ; P < 0,00001 et différence de -3,71 mmHg ; IC : -6,00 à -1,43 ; P = 0,001) comparativement aux soins usuels.
  • L’effet de l’intervention d’un pharmacien sur la différence moyenne de cholestérol était statistiquement significatif (différence de -20,24 mg/dl ; IC : -33,53 à -6,95 ; P = 0,003) comparativement aux soins usuels.
  • L’effet de l’intervention d’un pharmacien sur la différence moyenne de lipoprotéine-cholestérol de faible densité était statistiquement significatif (différence de -15,19 mg/dl ; IC : -24,05 à -6,33 ; P = 0,0008) comparativement au groupe contrôle.
  • L’effet de l’intervention d’un pharmacien sur la différence moyenne de triglycéride était statistiquement significatif (différence de -37,90 mg/dl ; IC : -58,81 à -16,98 ; P = 0,0004) comparativement au groupe contrôle.

Pour en savoir plus: Alshehri AA, Jalal Z, Cheema E, Haque MS, Jenkins D, Yahyouche A. Impact of the pharmacist-led intervention on the control of medical cardiovascular risk factors for the primary prevention of cardiovascular disease in general practice: A systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials. Br J Clin Pharmacol. 2020;86(1):29-38. doi:10.1111/bcp.14164

Et consulter une ou plusieurs section d’Impact Pharmacie pour en savoir davantage sur ce sujet

Auteur: Sarah-Jane Gagnon-Lépine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s